Skip to content

A bière brassée à la pierre de Volvic dans leur « Valhalla » à Pontaumur

eat a Welcome to the Ch’tis, however I inverted. Initially from the Dunkerque area, the 2 Quentin, Duamelle et Blas, discovered their coin of paradise voilà deux ans dans les Combrailles, in Pontaumur. Et plutôt que de paradis, on parlera de «Valhalla», du nombre de la micro-brasserie artisanal qu’ils ont put in et qui, dans la mythologie nordique – dont ils sont friands – designe « le lieu où les guerriers défunts vont festoyer et Boire des bières avec les dieux », sums up Quentin Duamelle.

Au cœur de l’Auvergne, the Damoiselle is a bière bio brassée avec des céréales anciennes et locales

A coin of nature in Miremont

Avant cela, il ya Miremont que découvre Quentin Blas.

J’ai discovered ici le coin de paradis, le coin de nature que je cherchais depuis longtemps. J’avais un secteur de recherches très massive mais ici, ça m’allait bien ma famille étant dans le Nord et ma belle-famille, dans le Sud

De son côté, Quentin Duamelle est ingénieur, versé dans la efficiency, l’ergonomie et la sécurité, « mais la finalité ne me plaisait pas plus que ça. Je voulais faire quelque selected qui amène du concrete aux gens ». If Quentin Blas souhaite d’abord s’aventurer dans le maraîchage, il bifurque pour une valeur sûre, sur les conseils de sa femme de él: la bière.Les deux brasseurs, d’abord amateurs, se retrouvent, se lancet, et surtout se forme avec des phases dans deux différentes brasseries. “J’ai lu aussi beaucoup de littérature scientifique sur le sujet”, poursuit Quentin Duamelle, avant de passer à la part de assessments. Chez l’autre Quentin, a cinquantaine d’essais seront nécessaires durante un pour peaufiner les recettes, avec une idée fondatrice : «On voulait une gamme accessible avec la blonde et l’ambrée mais aussi des touches originales avec cette bière au thym citronné , et d’autres, éphémères et seasonnières », soulignent les deux amis.

Study to consider your individual bière in Avermes and Saint-Pourçain-sur-Sioule (Allier)

From the blocks of Pierre de Volvic

An thought can be a vital look, based mostly on the ancestral strategies of brassage within the Nordic nations. « Les brasseuses faisaient chauffer des pierres dans le feu pour les mettre dans leur brassin afin de creer des échanges termiques », rappelle Quentin Duamelle. Leur approach, Auvergne oblige, fera appel à la pierre de Volvic. De gros blocs de 30 kg sont ainsi ajoutés dans le moût au second du brassage. The porosity of the pierre aidant, the fragrant profile of the bière in ressort changé, plus complexe. A method mise au service de deux bières: la blonde et l’ambrée.

Obtain by mail our eco e-newsletter and retrouvez the reality of the financial actors of your area.

NL article

Within the previous storage of Pontaumur

Il ne restait plus qu’à installer leur « Valhalla » dans ses mus. « On est allés voir la communauté de communes de Chavanon, Combrailles et Volcans pour qu’ils nous aident à trouver un locale ».In a rien de temps, the 300 m² of the previous storage, between others, from the avenue du Pont to Pontaumur are discovered permettant tant d’allier manufacturing room, stockage et partie accueil pour receivevoir des événements, à l’picture de leur inauguration qui s’est déroulée courant décembre dernier. Outre l’achat du bâtiment, les deux Quentin investissent €125,000 in matériel et travaux.

De la matière premiere essentiellement locale

Le gros du travail consists notammente en la réalisation d’une épaisse chape de béton permettant l’evacuation des eaux de brassage ou le nettoyage des cuves. The fabric, lui, is optimized for future brassages with a capability of 1,000 liters. Quant à la matière premiere, she is locale pour l’orge, à plus 80% Saint-Germain-Lembron; le houblon, lui, se partage entre les États-Unis, la France, la Belgique ou la Nouvelle Zélande. Lastly, the brasserie can be a member of “Nature et Progress”, a démarche zero déchet additionally visant à économiser l’eau et l’energie, with out influence on the atmosphere. Pour que leur Valhalla reste toujours un paradis.

Six recipes for bières proposedSix recipes, all baptized of noms issus of the Norse mythology.

À terme, la Brasserie du Valhalla disposera de six recettes, toutes baptisées de noms issus de la mithologie Nordique: la blonde, Nidhögg à 5.1%, du nom du dragon, brassée à la pierre volcanice; l’ambrée, Byggvir (5.6%), dieu de l’orge, également brassée à la pierre volcanice ; la rousse, Fenrir (5.8%), du nom du loup fils de Loki, “une bière plus forte, plus féroce” ; la blonde au thym Beyla (4.5%), personnalisation of l’abeille dans la mythologie pour cette bière légère.

Meilleur apprenti brasseur 2022, Noa apprend le métier dans une brasserie du Puy-de-Dôme

Suivra pour fin janvier, début fevrier l’IPA Sleipnir (5.6%), le cheval fabuleux à 8 jambes puis une bière blanche pour l’été. A brune bière, éphémère, will likely be proposed in January, baptized Skadi (7%), déesse related to l’hiver pour une bière aux cacao notes.Pour l’heure, les deux Quentin privilegient le côté native afin de se faire connaître, en participant notamment aux marchés de Noël. Dès janvier, ils devraient démarcher les boutiques bio et eating places. La brasserie, elle, destine à accueillir à l’avenir des événements, une fois par mois, de même que les professionnels pour des brassins et recettes sur mesure et des visites. Quentin Blas envisage aussi d’exploiter le jardin de la brasserie, l’été venu, pour de la vente directe et, pourquoi pas, de nouvelles recettes à base de sureau.

follow. Web site : www.brasseriedu-valhalla.fr. Vary at €2.70 (33cl), €5.90 (75cl). Coffrets at €19.90 containing three bières of 75 cl.

François Jaulhac
francois.jaulhac@centrefrance.com

.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *