Skip to content

Bientôt une formation clé en predominant pour les futurs astronautes commerciaux

L’espace est devenu le tout dernier terrain de jeu à la mode. Il ya un an William Shatner, l’acteur qui interpreta le rôle culte du capitaine Kirk dans star trekprenait place à bord du véhicule spatial New Shepard de l’entreprise Blue Origin, by Jeff Bezos. Comme n’importe quel touriste de l’espace, il a eu droit à une préparation pour sa petite virée de 10 minutes à 100 km en orbite autour de la Terre. Le minimal syndical, automotive il n’était pas censé faire autre selected that regarder la planete bleue à travers le hublot.

Par contre, vu la vitesse à laquelle se desveloppent les projets pour voyager dans l’espace, il va falloir quickly former ceux qui accompagneront ces vacanciers en combinaison spatiale, mais aussi toutes les future petites mains amenées un jour à réparer les stations, voire ceux qui d’ici quelques décennies iront I’ll construct the lunar base. And the house businesses ont déjà bien assez à faire avec leurs propres astronautes.

Discussing with Jared Isaacman, answerable for the Polaris Daybreak habitat mission, Jonathan Pickworth, a former pupil of l’Isae-Supaero, mentioned that the failure discovered an answer for giving stable foundations to all the future “industrial astronauts” . Et naturellement, il s’est tourné vers son ancienne enseignante spécialisée en conception des systèmes spatiaux, Stéphanie Lizy-Destrez, pour créer The Spaceflight Institute.

« On that day it’s troublesome to develop into a pilot, it doesn’t have a rigorous formation. Et c’est la même problematique pour l’espace. Quand on voit l’évolution que l’on current de l’utilisation de l’espace, il faut former les gens pour que tout aille bien, au-delà des astronautes qui sont sélectionnés par les businesses et ont leur propre program », clarify Stéphanie Lizy-Destrez dont la jeune start-up vient d’intégrer l’incubateur Tech The Moon à Toulouse, porté notamment par le CNES et Nubbo, l’incubateur occitan, qui veut promoter des improvements pour répondre aux futurs besoins « pour vivre et travailler sur la lune de manière sturdy ». Hors de query pour cette spécialiste de prendre le prepare de la nouvelle conquête spatiale une fois qu’il sera lance. Vu la rapidité à laquelle les projets privés voient le jour outre-Atlantique, et la durée nécessaire pour en connaître un minimal, she determined to launch herself « automotive, when on voit remark ça bouge, in cinq ans il sera trop tard », esteem-t-elle.

Des formations between 80,000 and 100,000 euros

« Nous voulons former ceux qui accompagneront les touristes, travailleront dans la surveillance, la défense ou encore la upkeep des objets, des stations spatiales privées ou d’agences, le recycling des débris spatiaux. Mais aussi des médecins et d’autres capabilities qui seront là pour épauler ceux qui seront temporairement ou de manière plus permanente dans l’espace. Il ya beaucoup de métiers au-delà du pilote et du scientifique », element the co-founder of the brand new coaching heart who pourrait dispenser ses premiers cours à la fin de l’année 2023, début 2024.

The periods lasted an yr, for the licensed model dont le coût devrait oscillate between 80,000 and 100,000 euros, and shall be sur-mesure for personal firms. Au program, il y aura une partie théorique avec notamment les connaissances fundamentales de l’ingénierie, la médecine spatiale et la géologie. But additionally a volet « savoir être » autour de l’accompagnement psychologique et physiologique et un autre tourné sur le « savoir faire », la partie pratique. Les futurs astronautes commerce passeront leur brevet de pilote, de plunge, passeront sur des simulateurs et apprendront à gérer des conditions de disaster. Et seront mis dans les situations réelles lors de vols paraboliques Zéro G.

Tom Cruise as premier consumer?

Pour l’prompt The Spaceflight Institute met in place et travaille au recruitment of its future lecturers, du monde académique mais aussi des agencias spatiales, avec l’ambition de faire intervenir des astronautes qui partageront leurs expériences. « Nous avons déjà reçu pas mal de solicitations de gens intéressés par le programme. Il already des businesses spatiales qui n’ont pas encore de program d’astronautes et sont en cours de développement. Il already aussi des entreprises privées qui sont dotées de moyens d’entraînement mais n’ont pas l’side théorique. Et des individuels qui ont l’espoir de partir un jour ou qui sont explorers et se rentent dans des environnements hostiles et risquées », specifies Stéphanie Lizy-Destrez.

Et pourquoi pas des futurs acteurs prêts à réaliser des movies à des centaines de kilomètres du plancher des vaches. As Tom Cruise qui espère être le premier civil à faire une sortie dans l’espace hors de la Station spatiale internationale, dans le cadre d’un movie où il serait un héros qui sauvé le monde.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *