Skip to content

Caunes-Minervois : personnel et familles de résidents unis pour que l’Ehpad ne passe pas aux mains de l’USSAP

l’essentiel
À l’appel du Snuter11 FSU, les salariés de l’Ehpad municipal de Caunes-Minervois étaient une nouvelle fois en grève hier. À leurs côtés, plusieurs familles de résidents venues, they’re additionally against the reprise de l’établissement par l’USSAP (Union sanitaire et sociale pour l’accompagnement et la prévention).

La lutte continues à l’établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) The Ainats de Caunes-Minervois. L’établissement géré jusqu’ici par la commune s’apprête à être cédé à l’Union sanitaire et sociale pour l’accompagnement et la prévention (USSAP), au grand dam des salariés et du syndicat Snuter11 FSU (FSU Territoriale). Ainsi, hier mardi, pour la troisième fois en quatre mois, les personnels sont de nouveau mobilisés contre ce projet. It is a fortnight of days after the final débrayage on the fifteenth of December. La première grève avait eu lieu au mois d’octobre, quelques semaines après que le maire de la commune, Jean-Louis Petit, ait annoncé son intención de él.

Ce matin-là, sur le parking de la maison de retraite, ils sont une trentaine à avoir répondu présent à l’appel du Snuter11 FSU. Certains brandissent des banderoles sur lesquelles on peut lire “Touche pas à notre Ehpad” or encore “Ensemble, sauvons l’Ehpad public”. En tête de gondole, on retrouve le délégué syndical Pierre Paraire, toujours autant remounted in opposition to the maiden of Caunes-Minervois. “Depuis des mois, nous combattons pour que ce service reste un servicio territorial. Pour que les brokers puissent rester des fonctionnaires. Pour qu’il n’y ait ni de partes de salaires pour les personnel, ni improve des prix pour les résidents. Aujourd’hui, nous savons que l’USSAP est déjà dans les murs, ce qui nous pose de gros problèmes automobile officiellement, rien n’est encore acté. de l’artwork”s’insurge him syndicaliste.

A “household” portrait home

Parmi les protestants de la matinée, Chantal Bayssière, inhabitant of Villeneuve-Minervois. Similar mom of hers, “Marinette”, 95 years previous, is a resident of Los Ainats. If she transferred from competitors to him now, Chantal hopes that the charges won’t improve. “Nous sommes sur un territoire rural où les familles ne sont pas très aisées. Ce qui m’inquiète, c’est que les prix journaliers improve. J’ai fait quelques recherches et successfully, les Ehpad sous USSAP ont des tarifs plus élevés. Aujourd’hui, the prize of the hébergement pour un mois tourne autour des 1 940 €. Avec l’USSAP, ça serait entre 60 et 150 € plus cher”s’alarme-t-elle.

Chantal crant également that the standard of the providers prodigués ne baisse: “Ici, pour l’instantaneous, c’est une maison de retraite familiale. Il ya un personnel fixe, qui est vraiment efficace et engagé. Ma mère redoute qu’avec l’USSAP, l’équipe soit moins steady, qu’il and ait an essential turnover […] The residents, the households, the exemplary personnel, je le souligne, do not cross à être les victims et les otages d’une gestion passée délétère alors que c’est un établissement qui a toutes les compétences pour fonctionner en restante un établissement public “.

Du côté du personnel, les inquiétudes évoquées par Chantal sont partagées et tout autre à la fois. As a matter of reality Nathalie Rossi, infirmière et déléguée du personnel : “J’ai peur qu’on m’envoie travailler à l’autre bout du département en vertu de la loi de transformation de la fonction publique. J’ai peur d’être moins bien payée automobile dans le privé, ce ne sont pas the meme conventions […] Et puis bien sûr, je crains une baisse des advantages au détriment des résidents. L’USSAP est une grosse machine, on ne veut pas qu’il n’y ait that la rentabilité qui rentre en compte au detriment de l’facet humain… Pour l’instantaneous, on ne nous dit rien et on nous maintient that l ‘USSAP n’est pas dans la course alors que nous savons très bien que c’est fake”.

On the request of Snuter11 FSU in order that “all of the world disposes of the identical stage of knowledge”, une desk ronde réunissant municipalité, ARS, Département, familles et brokers doit avoir lieu à la fin du mois de janvier. Contacté, le maire de Caunes-Minervois, n’a pour l’heure pas répondu à nos solicitations. Affair à suivre…

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *