Skip to content

Derrière l’inaccessible Kristoffersen, Noël shaves himself with a third place

I printed him: I modified it:

Garmisch-Partenkirchen (Germany) (AFP) – Le Norvégien Henrik Kristoffersen has mercifully confirmed his domination in Garmisch-Partenkirchen (south of the Allemagne) in flying the night time slalom whereas Clément Noël is shaved with a troisième place.

In extraordinarily troublesome situations in a snowy climate and with chilly temperatures on the Manche premiere, Henrik Kristoffersen relegated the competitors to a plus d’une seconde et s’offre sa troisième victoire sur la piste du Gudiberg, like l’illustre Italien Alberto Tomba .

Pour sculpter une partie de son petit globe de cristal de la spécialité la saison passée, “Kristo” avait reporté les deux slaloms contestés à Garmisch-Partenkirchen fin fevrier 2022, après les Jeux olympiques. Autant dire qu’il apprécie this piste, avec ces situations et ces températures douces.

In s’imposant une troisième fois à Garmisch, Kristoffersen rejoins the legend of the piquets serrés, l’Italien Alberto Tomba, le seul qui s’était hissé jusque-là à treis reprises sur la plus haute marche du podium (1993, 1994, 1995 ).

Grace à sa première victoire de la saison, Kristoffersen empare de la tête du classement de la spécialité, avec 220 factors, profitant de l’élimination dès la première manche du chief avant la course, son compatriot Lucas Braathen.

L’Autrichien Manuel Feller, deuxième à Garmisch, et le Suisse Daniel Yuletide, quatrième, handed également devant Braathen, dans a classement 3 serré alors that the mois de janvier permits to see extra clearly with six slaloms programmed in trente days.

“Dans ces situations, il est très, très fort. olympique français Clément Noël après la course.

Le Français Clément Noël ravi de sa place sur le du slalom de Garmisch-Partenkirchen, le 4 janvier 2023
Le Français Clément Noël ravi de sa place sur le du slalom de Garmisch-Partenkirchen, le 4 janvier 2023 © Angelika Warmuth / dpa/AFP

“J’étais un peu flippé”

Après avoir enfourché sur les deux premiers slalom de Coupe du monde, Noël était arrived in Bavière sur la pointe des pieds. “J’étais un peu comme ça au départ”, at-il mimé après la course avec la principal tremblante.

“J’étais un peu flippé, evidently I do know pertinemment qu’il failait that I’m in bas, and that l’erreur allait arrived tremendous vite, evidently the situations are three troublesome”, at-il précisé.

Noël n’avait en outre pas de bons souvenirs de cette piste, dont il est sorti deux fois la saison passée, quelques jours après son sacre olympique. “Je n’aime pas la piste”, at-il d’ailleurs reconnu.

“Je suis vraiment content material de la manière dont j’ai construit ma course. She is clever, she is appropriate. Le ski produit n’est pas exceptionnel, je peux faire mieux que ça, je le sais”, to glissé Clément Noël.

Clément Noël on the night slalom track in Garmisch-Partenkirchen, January 4, 2023
Clément Noël on the night time slalom monitor in Garmisch-Partenkirchen, January 4, 2023 © Angelika Warmuth / dpa/AFP

“You inform me that I used to be Prime 5 or podium c’était bien, alors que d’habitude les programs je les fais pour les gagner. Je suis content material, ce n’est pas des émotions énormes, mais ça lance mon mois de janvier, ça fait du bien”, at-il conclu.

Le mois de janvier s’annonce copieux avec cinq nouveaux slaloms à disputer en moins de trente jours pour monter en puissance jusqu’aux Mondiaux de Courchevel-Méribel mi-février. Prochaine étape, if the climate is nice for you, Adelboden et sa “Chuenisbärgli”.

“J’y ai fait mon premier podium et depuis, c’est un peu +Je t’aime moi non plus+. J’y ai gagné des manches plusieurs fois. Je n’aime pas trop la piste, mais je sais que je peux bien y skier”, at-il conclu.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *