Skip to content

MOTORCYCLE: DAKAR 2023, who’s the principle?

Print Friendly, PDF & Email

Il semble bien loin, le temps où les talentes nécessaires pour s’imposer sur le Dakar étaient réunis dans les mains d’une poignée de pilotes, tous engagés sur des KTM, la marque qui a imposed une domination sur le palmarès throughout 18 consecutive editions .

Il reste pourtant des valeurs sûres, à commencer par la capacité de Sam Sunderland à assumer le poids de la course sur la durée. Le Britannique s’y est employé avec sang-froid et malgré l’adversité en janvier dernier, pour remporter son deuxième titre sur l’épreuve, et a ensuite contrôlé ses rivaux toute la saison du W2RC pour être récompensé d’un titre qu’ il avait déjà conquis in 2019.

The solidity of “Sunder Sam” is on the service of the construction Pink Bull GasGas Manufacturing facility Racing aux cotés of Daniel Sanders, the place the potential champion is revealed however who presents himself diminished and on the competitors court docket after his blessing on the cross. Dakar. In the home of Pink Bull KTM Manufacturing facility Racing, the arguments are usually not robust sufficient to assist the contradiction with three previous vainqueurs. For me, Kevin Benavides to have essentially the most full season, concluded with an excellent rating with 2nd place in Andalousie, pending that Matthias Walkner was defeated with an épaule blessed and that Toby Worth skilled abandonment in a automotive on the Baja 1000 et sur sa KTM au Rallye du Maroc.

The KTM galaxy disposes of others atouts pour s’imposer du côté de chez Husqvarna Manufacturing facility Racing avec le vanqueur du Rallye du Maroc Skyler Howes et son premier poursuivant d’alors, Luciano Benavides, who completed the W2RC on the rostrum (4th ). Il faudra aussi regard du côté du BAS World KTM Racing Group, the formation of improvement who perceive effectively orchestrate the montée en puissance of the 2022 révélation, Mason Klein (9e à seulement 20 ans) et qui achevé son année avec le titre de Rally champion2.

La recomposition du paisage a été en partie dictated this 12 months for the portrait of Yamaha as official construction, with as a consequence direct recruitment of Adrien Van Beveren for the Monster Power Honda Group, who enriched the impact of an opportunity of victory supplementary. Automotive après avoir obtained in blue the 4th place of the Dakar 2022, the débuts of the French in crimson ont été flamboyants, with the 4th place of the Rallye du Maroc and the victorious sur l’Andalucia Rally because the final look.

Toutefois, the Japanese model on the desk with its distinctive chief technique, says it is going to win 2020 Ricky Brabec completed 2nd in W2RC and his two Chilean pilots, Pablo Quintanilla (2nd in 2022) and “Nacho” Cornejo (sixth in 2022 ) ont l’un comme l’autre la carrure pour soulever le trophée en jeu à Dammam. L’abondance de biens est telle dans le clan Honda that l’équipe officielle s’est parée de l’homme aux 29 victoires d’étapes et 5e de la dernière édition. However Joan Barreda, engaged in cavalier plus or my solitaire days on a Honda «satellite tv for pc», has actually misplaced his ambitions and his type for the thirteenth Dakar.

Au-delà du massive duel KTM-Honda, les prétendants existent aussi chez des buildeurs habitués à briller de manière plus ponctuelle. That is confirmed by the Hero Motosports Group Rally de viser les sommets with Franco Caimi or Joaquim Rodrigues, who contributed to the primary victory of the race for the Indian model in 2022. Manufacturing facility, specifically Lorenzo Santolino, 4e de sa dernière sortie en compétition sur l’Andalucia Rally.

The Rally2 class will give the event of aiding all through the season to a Mason Klein recital, and it’ll actually be encore plus ouverte with the passage “chez les grands” du gamin de 21 ans, tandis que l’un des Sérieux prétendants, Konrad Dabrowski, a été privé de Dakar par une opération de l’appendicite. Des lors, le Sud-Africain Bradley Cox fait determine de favori, mais pourra compter sur la concurrence de Romain Dumontier et de Camille Chapelière. Les nouveaux venus auront aussi leur mot à dire, à begin par l’ancien champion du monde d’enduro Alex Salvini ou encore le très prometteur Tomas De Gavardo.

Unique by Motul : courageux parmi les courageux

Ils en parlent comme de l’expérience ultime. Faire le choix de s’engager sur le Dakar sans help implique de s’exposer aux nuits sans sommeil, au cercle vicieux de la fatigue. However end the rally underneath these circumstances, it is usually the reassurance that you’ll share with a sense of inégalable energy and have an expertise of sharing with all of the Originals by Motul. Cette année, un nouveau level de réglement écarte du classement des Unique by Motul les anciens pilotes professionnels, ou ayant déjà atteint le podium dans la catégorie. Pour autant, l’Espagnol Joan Pedrero, deux fois 5e sur le Dakar (2011, 2013) et ancien compagnon de route des campagnes victorieuses de Marc Coma, a tenu à vivre le rallye livré à lui-même, pour sa 15e participation de él . C’est donc dans un rôle d’ambassadeur, como les habitués de la catégorie Benjamin Melot et Emanuel Gyenes, qu’il évoluera dans le carré des Unique by Motul, l’atelier à ciel ouvert où chacun dresse le bilan des pépins de la Spéciale et se lance dans une session plus ou moins longue de mécanique. For the premiere fois, cinq pilotes américains réunis sous le nom «American Rally Originals», joueront collectif pour tenter de rallier ensemble l’arrivée, tandis qu’une nouvelle pilote féminine, Kristen Landman (fifty fifth in 2020), fera la découverte des joies et des souffrances des Unique by Motul.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *